samedi 23 janvier 2010

JUSQU'A CE QUE LA MORT NOUS UNISSE de Karine Giébel

L'Ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l'image de certains souvenirs. Toxique, à l'image de certains regrets. L'Ancolie, c'est aussi le nom d'un chalet perdu en pleine montagne. C'est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu'il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide. Jusqu'au jour où la mort frappe tout près de lui, l'obligeant à sortir de sa tanière. Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu'il s'agit d'un meurtre, que ce n'est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer. Alors, aidé par Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec laquelle il a noué une étrange relation, il se lance dans une quête de vérité. Une quête qui va le conduire sur d'effroyables sentiers, le confronter à ses propres démons. Une quête qui va déterrer un à un des secrets profondément enfouis au coeur de cette paisible vallée, et qui auraient dû le rester à jamais. Car si le mensonge blesse, la vérité peut être fatale...

Vincent est guide de haute montagne dans le Mercantour, une région des Alpes-Maritimes. Sa femme, qu'il adorait, est partie avec un touriste, 5 ans auparavant, ne lui donnant plus signe de vie depuis. Dès lors, Vincent collectionne les aventures d'une nuit, il agit ainsi comme pour se venger du départ de Laure. Un soir, il invite une jeune femme à dîner, elle s'imagine déjà faire sa vie avec lui... Après une nuit torride, Vincent lui fait comprendre que ce n'était qu'une aventure sans lendemain. Cette jeune fille, plus fragile que les autres, se suicide. C'est un coup dur pour Vincent, et son meilleur ami, Pierre, le lui reproche.

Quelques jours plus tard, Pierre, garde du Parc naturel, est retrouvé mort au fond d'un ravin. Pour Vincent c'est un coup terrible, Pierre étant comme un frère pour lui. Mais Vincent se pose beaucoup de questions... Pierre connaissait parfaitement les lieux, surtout qu'à l'endroit où il est mort, il n'y a pas de difficultés particulières. Vincent partage ses doutes avec Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec qui il se lie d'amitié. Tous deux vont alors mener l'enquête, et vont se rendre compte que ce ne sera pas une mince affaire... corruption, meurtres, secrets inavoués vont être de la partie... à eux de trouver des preuves...

Je suis une fan inconditionnelle de Karine Giébel, qui nous narre dans ce livre une histoire remarquablement construite : elle prend le temps de nous décrire les personnages et les magnifiques lieux du Parc du Mercantour. Il y a des rebondissements inattendus, et l'auteur nous rappelle le long des pages qu'il faut savoir respecter la nature.

Je me suis attachée au personnage de Servane, qui a beaucoup de peine à intégrer un milieu très masculin dans la gendarmerie. Elle ressent la tension qui est palpable entre les défenseurs du Parc et les chasseurs. Elle découvrira que la montagne est belle et meurtrière à la fois. L'auteur, comme dans « Meurtres pour Rédemption », décrit parfaitement les portraits féminins, leurs fêlures, leur force et leurs différences, elle n'a pas son pareil pour retranscrire magnifiquement les paysages montagneux, fascinants, passionnants, dangereux.

Ce roman conviendra à tous les lecteurs. Ce n'est pas trash du tout, c'est un roman du terroir avec une histoire d'amour et un crime non sanglant. Mais une si belle histoire...

Ma note 9/10


7 commentaires:

chris89 a dit…

Oui ! Pas très noir, mais deux personnages vraiment attachant. Quand à la montagne ...
Encore un roman réussi !

Mic a dit…

Karine Giebel a ce don incroyable de savoir fédérer une majorité de lecteurs. On ne la connaît pas et pourtant on la sent si proche de nous. Une romancière constamment à l'écoute de son lectorat. Généreuse dans ses écrits et pas du tout nombriliste Elle donne tout dans ses romans et surtout elle est accessible à tout le monde. Jeunes comme séniors, tout le monde la lit. C'est fort! MIC.

Brigitte a dit…

J'ai beaucoup aimé ce livre, comme tous ceux de Karine Giebel d'ailleurs.
A la fin de ma lecture, je me suis surprise à chercher sur le net des photos de la région ou se situe l'histoire avec l'envie de m'y balader, en pensant aux deux personnage principaux du livre fort attachants.

Anonyme a dit…

Ce roman ne derange pas,c'est agreable,mais ça change des polars sombres.Pour moi,c'est un peu fade.

Si j'avais lu votre commentaire avant,je n'aurais pas acheté ce livre (même si le bouquiniste du quartier offre les livres pour une somme dérisoire).

dosi a dit…

J'ai été un peu déçu par ce livre, je trouve qu'il y avait moins de suspens.

Anonyme a dit…

Je pense que c'est un beau livre,mais pas un polar bien glauque.Je l'offrirais presque à ma mère.Difficile de le classer à côté de Senecal.

Anonyme a dit…

lequel de ts ces thrillers est ton préféré ???
Salwa