dimanche 1 juin 2008

SEPT CONTRE THEBES de Stephen Hunter


Mississippi, 1951: la ferme pénitentiaire pour hommes de couleur de Thebes est bien le dernier endroit que quiconque souhaiterait visiter. Les rares personnes qui ont fait le voyage jusque dans ce bayou impénétrable n'en sont jamais revenues. Mais lorsque l'avocat Sam Vincent, son meilleur ami, disparaît, le sergent Earl Swagger, de la police d'Etat de l'Arkansas, vétéran de la guerre du Pacifique, n'hésite pas une seconde. En infiltrant la prison, il découvre un système inique datant d'un autre âge où le traitement infligé aux hommes dépasse l'imaginable - un système largement couvert par les autorités du Sud. Emprisonné, victime de terribles tortures physiques et mentales, Swagger en réchappera de peu. Il ne compte pourtant pas en rester là. Recrutant six des meilleurs tireurs d'élite du pays - des hommes durs et implacables-, Earl Swagger est déterminé à faire justice et à se venger, quitte à enfreindre la loi en menant un véritable assaut armé. Car Thebes doit tomber...

Années 1950, dans le sud profond des Etats-Unis, Sam, avocat, se voit confier une mission. Il doit enquêter sur la disparition d'un homme à la peau noire... pour cela, il doit s'enfoncer au coeur du bayou... Il doit se rendre à Thèbes, au bord du Mississipi, là où les hommes de couleur sont considérés comme des sous-hommes. Il ne sera pas le bienvenu. Tout blanc et avocat qu'il soit, il est considéré comme un étranger.

Il arrive à la prison pour les noirs, qui a tout du camp de concentration, là où règnent la boue, la crasse et l'arbitraire le plus sommaire. Il découvre une femme morte juste au moment où les policiers arrivent. Il sera considéré comme coupable du meurtre de cette femme.

Il se retrouve enfermé dans la prison, là où le sadisme des gardiens n'a pas de limite. Son ami Earl , policier et ancien marine, sait que quelque chose est arrivé. Il va aller dans cet endroit sinistre afin de le libérer. Pendant son action, il va réussir à libérer Sam, mais sera pris à son tour. Il sera enfermé, torturé psychologiquement et physiquement. Il endurera le pire... Malgré toutes ces souffrances il tiendra bon... il jure qu'il va se venger et faire tomber Thèbes et libérer tous les prisonniers.

Je me suis retrouvée dans une Amérique profonde où les noirs sont encore considérés comme des sous-hommes, une région où il y a encore des prisons pour blancs et des prisons pour noirs, là où règnent les tortures et autres faits racistes.

Malgré les démarches de Sam, les autorités ferment les yeux sur ce qui se passe à Thèbes (prison pour gens de couleur). Il y a un malaise. Les hauts placés ne veulent rien savoir. Des étranges expériences médicales sont pratiquées avec la bénédiction de l'armée.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages de Sam et son ami Earl. Ce livre est un véritable pavé, mais il n'y a pas de temps morts, au contraire, il y a beaucoup d'action. Il s'agit vraiment d'un coup de cœur... Il est impossible de s'ennuyer tout au long de la lecture de ce roman. Ça va de rebondissements et rebondissements. J'ai souffert avec Earl, je l'ai encouragé, j'ai serré les dents avec lui...

Malgré les atrocités qu'ont commis les prisonniers de couleur, je les ai pris en pitié par ce qu'ils ont enduré à Thèbes. Tout est permis pour les gardiens, il n'y a aucune règle. Ils peuvent torturer, tuer selon leurs envies...

Je conseille ce livre à tous ceux qui aiment l'action et le suspense. Je vais m'intéresser aux autres livres de Stephen Hunter.

Ce livre m'a fait penser un peu à la saison 3 de Prison Break et le film les Sept Mercenaires.

Ma note, sans hésitation 10/10


6 commentaires:

Marco a dit…

Tiens, il a supplanté l'ange du mal dans tes coups de coeur ?

Ingrid Barnay a dit…

Oui, j'ai noté selon la notion plaisir... mais L'Ange du Mal reste un coup de coeur... d'ailleurs je vais le rajouter à nouveau... tu l'as reçu Marco ?

Marco a dit…

En fait, il n'était toujours pas arrivé chez mon libraire malgré ma commande du 22 avril. J'ai donc annulé et recommandé chez l'éditeur ce matin, qui m'a confirmé l'expédition quelques heures plus tard...

Donc il devrait arriver dans quelques jours. Je le lirai peut-être après avoir fini Shantaram (une fameuse brique !)

Ingrid Barnay a dit…

j'ai hâte de lire ton opinion sur Shantaram Marco... sur Amazon il y a beaucoup de bonnes critiques... tu as bientôt fini ?

Marco a dit…

Je suis à la page 40 sur environ 900... avec des caractères très serrés :) Mais pour l'instant, j'aime beaucoup. Il prend le temps de nous plonger dans son univers, de nous faire découvrir les odeurs, l'ambiance de Bombay. C'est un peu comme un fauteuil dans lequel on trouve progressivement sa place.

Ceci dit, quand j'ai des briques pareilles, il n'est pas rare que je fasse des poses avec d'autres livres. Notamment, je me réjouis de lire l'ange du mal quand il arrivera.

Anonyme a dit…

Pour une fois que ma mediathèque a un excellent livre,je ne l'ai pas laissé passer.Un tres grand moment de lecture.
Ingrid,si vous avez l'occasion de lire"Shantaram",un roman fleuve,mais dont on ne se lasse pas,une pépite.