dimanche 22 juin 2008

MORT... OU PRESQUE de Peter James

La nuit où Brian Bishop a tué sa femme, il se trouvait également à quatre-vingts kilomètres de là, profondément endormi, après un dîner arrosé avec son conseiller financier. C'est du moins ce qui ressort de l'enquête menée par le commissaire Roy Grace sur le pervers assassinat de la jeune et jolie mondaine de Brighton. Bishop a-t-il réussi l'impossible grâce à un improbable don d'ubiquité ? Quelqu'un aurait-il subtilisé son identité ? Est-il un menteur hors pair ? Au fur et à mesure qu'il progresse dans son enquête sur les mœurs en apparence si respectables du couple, les choses prennent une tournure bien différente de ce que Roy Grace pouvait imaginer...

Katie est une femme heureuse, mariée avec un bel homme, riche et menant des affaires florissantes. Hélas, son mari Brian est souvent absent. Une nuit, elle rentre seule au volant de sa voiture, elle s’arrête à une pompe à essence, descend de la voiture, fait le plein et s’acquitte de la facture. Peu après, elle reprend le volant, quand soudain, elle sent la lame d’un couteau contre sa gorge. Elle sera découverte le lendemain à son domicile, nue, avec un masque à gaz sur le visage. Elle aura eu des rapports sexuels juste avant de mourir.

L’inspecteur Roy Grace est chargé de l’enquête. Tout va bien pour lui, il est amoureux de Cléo, qui travaille à la morgue, il oublie peu à peu la disparition de son épouse, Sandy, dont il a perdu la trace voilà déjà 9 ans. Or, il a eu un mail de ses amis, qui font un séjour à Munich, il s’avère qu’ils ont aperçu Sandy à la terrasse d’un café.

L’enquête sur les meurtres ne s’avère pas trop difficile, l’analyse des traces de sperme découvertes sur le cadavre de Katie correspond à l’ADN de Brian, son mari. Pourtant, ce dernier dispose d’un alibi en béton sous la forme de témoignages de personnes qui l’auraient vu à une centaine de kilomètres de là, au moment du meurtre.

Quelques jours plus tard, le corps d’une autre jeune fille sera découvert, également violée et portant un masque à gaz. Il s’agit de la maitresse de Brian, et tout le désigne comme coupable.

Dans ce livre, il y a du bon suspense. J’ai été tenue en haleine jusqu’à la moitié du livre. Il n’y a pas trop de descriptions sanglantes, donc ce livre pourrait convenir aux âmes sensibles.

Dès le début, ça démarre fort avec le meurtre de Katie. L’enquête sera un vrai casse-tête. Il y a plusieurs intrigues, comme par exemple lorsque Roy Grace fait le déplacement jusqu’à Munich, en une journée, afin de retrouver sa femme, ou l’histoire d’un jeune drogué qui cherche à tout prix sa dope pour la journée… Je veux dire par là que Peter James, dans cet opus, se diversifie un peu trop, ce qui risque de lasser aux dépens de l’intrigue principale. Mort ou Presque fait 520 pages… pour 2 meurtres et une tentative de meurtre… il y a des descriptions qui, franchement, sont inutiles. Pourtant, je ne me suis pas ennuyée, loin de là, mais à la moitié du livre, je me suis doutée de qui pourrait être l’assassin… il n’y avait qu’une solution et je l’ai trouvé rapidement. Chaque protagoniste est décrit en détail, l’auteur décrit tout… coiffure, habits, forme du visage, corpulence etc… et des fois c’est redondant, à la limite, je m’en fiche de savoir comment est habillée la réceptionniste de l’hôtel ou la couleur du rouge à lèvres de la secrétaire de Mr. X !!! Pourtant les meurtres ne sont pas détaillés et les descriptions des cadavres ne sont pas glauques…dommage !!!

Mais dans l’ensemble, j’ai passé un très bon moment… j’attends avec hâte le prochain livre de Peter James et les aventures de Roy Grace.

Je vous conseille de lire à tout prix, Comme Une Tombe du même auteur, c’est excellent !!!

Ma note : 8/10


5 commentaires:

Florinette a dit…

Peter James est un auteur qu'il me tarde de découvrir et je vais aller voir à la biblio si je peux mettre la main sur l'un de ses ouvrages ! ;-)

Joelle a dit…

Je note plutôt "Comme une tombe" ... il est à la biblio et comme ce n'est pas une nouveauté, il y a plus de chance de le trouver dispo :)

Ingrid Barnay a dit…

J'espère qu'il soit à la bibliothèque Joelle ! sinon, si je ne me trompe pas il y a la version poche ! Bonne lecture !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis en train de le lire, et je suis assez d'accord avec vous : des descriptions parfois inutiles (l'histoire du petit dealer m'ennuie) mais il faut reconnaître que c'est prenant ! Cela dit, je n'en suis qu'à un peu plus de 200 p.
Lewerentz

Ingrid Barnay a dit…

Bonjour Lewerentz, je vous souhaite une bonne lecture... Pour ma part, j'ai oublié qui était l'assassin, donc je dirais que c'est un livre vite oublié... merci pour votre visite !