jeudi 26 juin 2008

BEAU MONSTRE de Peter Robinson


Des séquestrations dans une cave, des cadavres de femmes bien trop facilement découverts, une petite ville du Yorkshire à l’épreuve d’un serial killer.. Si l’enquête commence fort pour l’inspecteur Alan Banks, si l’étude des points communs entre les victimes, l’enquête de voisinage et la personnalité du suspect donnent si vite des résultats probants, c’est sans doute qu’il y a autre chose… Et c’est ce quelque chose, bien plus terrifiant encore qu’un serial killer "classique", que va devoir découvrir l’excellent inspecteur Alan Banks. Y compris après la mort du premier tueur… Mais qui a les clés de l’énigme ? La voisine du criminel ? Sa femme soumise ? Ses collègues de travail ? Ses élèves ? La femme policier qui lui a asséné des blessures mortelles ? Il faudra plonger sous l’eau trouble des apparences et réveiller le passé pour tenter de faire éclater la vérité.

Maggie croit entendre une dispute chez ses voisins et appelle la police. Deux agents, un homme et une femme, répondent à l’appel. Ils se rendent sur les lieux, chez les Payne, là découvrent Lucy, assommée et blessée, puis ils se dirigent vers la cave, la porte est fermée à clé, l’agent force la porte et découvre une jeune fille morte, les pieds et les mains liés, des bougies allumées tout autour d’elle. Tout à coup, Terry Payne donne un coup de couteau dans la gorge du jeune agent. Janet Taylor, la femme flic, prend sa matraque et l’abat plusieurs fois sur la tête de Terry Payne avec une violence inouïe…

Qui est cette jeune fille morte ? C’est ce que devra déceler l’inspecteur Alan Banks. Peu de temps après la découverte de ce cadavre, les policiers trouveront d’autres femmes mortes dans la cave. Alan Banks sait qu’il a affaire à un sérial killer. Or, le présumé coupable, Terry, se trouve dans le coma suite aux coups portés par l’agent Taylor. Sa femme admet avoir été battue par son mari, or Banks la soupçonne de complicité. 6 corps seront découverts dans la maison des Payne. Toutes des adolescentes qui ont disparu du jour au lendemain. Elles auront été violées et étranglées.

Peter Robinson aborde également un autre sujet sensible. Celui de Janet Taylor, l’agent de police qui, en voulant venir au secours de son collègue, mortellement blessé, a matraqué le présumé coupable, qui décédera suite à ses blessures. Peut-on juger son acte en pareille situation ?

Voilà un bouquin très sympa. On pense savoir, dès le départ, qui est l’auteur de ces crimes, tout désigne Terry Payne. Mais est ce que sa femme est complice ? Comment le prouver ? On découvrira dans ce livre ce qu’à enduré Lucy dans sa jeunesse, alors qu’elle n’avait qu’une dizaine d’années. Les crimes sont bien détaillés, il y a de quoi frissonner et ne pas se balader le soir dans les rues désertes. L’histoire est vraiment bien ficelée et les personnages sont attachants. J’ai eu l’impression de mener l’enquête en même temps que l’inspecteur Banks. C’est un homme perspicace, qui a ses faiblesses et son caractère. L’enquête aurait pu sembler longue, mais les descriptions sont assez réalistes pour combler les lecteurs qui sont friands d’action.

Vous pouvez trouver ce livre pour 0.90 cts sur le site PriceMinister, version poche.


Ma note 8/10



4 commentaires:

lilcassie a dit…

Et voilà... un souhait en plus! ;)

dasola a dit…

Bonsoir, les romans de Peter Robinson dont Beau Monstre sont bien ficelés et l'inspecteur Banks mène toujours ses enquêtes avec maestria. J'ai presque tout lu de cet écrivain avec un grand plaisir. Bonne soirée.

Ingrid Barnay a dit…

Merci pour votre visite Dasola... en effet c'est un écrivain prometteur, je vais essayer de trouver d'autres livres de cet auteur.

Merci encore ! A bientôt

Joelle a dit…

J'en ai quelques-uns de lui dans ma PAL mais la traduction française n'a pas suivi l'ordre des livres en VO ... ça m'agace un peu !