lundi 25 février 2008

UN SUR DEUX de Steve Mosby

C'est un grand jour pour Mark Nelson. Après avoir tout investi dans son travail, à la suite de la mort tragique de sa petite amie, il est nommé dans l'équipe de John Mercer, flic légendaire, qui vient de retrouver son poste après une longue dépression. C'est ce moment précis que choisit l'ennemi intime de Mercer pour réapparaître. Un tueur qui s'en prend aux couples et ne laisse qu'un des deux amants en vie. Lorsqu'il enlève une jeune femme et son compagnon Mercer et Nelson, n'ont que quelques heures pour les retrouver. Ce n'est que le début d'un puzzle cauchemardesque, aux pièces parfaitement ciselées. Les apparences sont en effet trompeuses et le plan du tueur se révèle peu à peu une manipulation machiavélique à l'intensité dramatique et au rebondissement final digne des plus grands thrillers.

Pour Mark Nelson, c'est un grand jour... il commence son service dans la police sous les ordres de John Mercer. Ce dernier reprend du service après une longue convalescence suite à une dépression après avoir perdu son équipier. Ils retrouvent le cadavre d'un homme, cramé, avec plein de coupures qui lui sont fatales. On sait qu'une jeune femme a rendu visite à la victime peu avant sa mort... Puis cette femme et son fiancé sont enlevés et emmenés dans une forêt. Le compte a rebours commence pour Mark et John.

Je ne raconte pas la suite, car j'en serais incapable. On m'a offert ce livre et je me réjouissais de le lire après tous les éloges que j'ai pu lire. Quelle déception !!! Pour moi, cette lecture s'est révélée être fastidieuse. Je n'ai pas compris la moitié de l'histoire, à force de parler des rêves des protagonistes, on ne sait plus s'il s'agit de rêves ou de la réalité. J'ai sauté des passages qui sont interminables, j'ai tellement peu accroché que je n'arrivais pas à me concentrer sur le texte. Il y a beaucoup de longueurs, de descriptions franchement inutiles.

Pour ceux qui ont lu le livre, que devient Eileen ? est-elle morte ou est ce qu'elle est chez sa soeur ? Cela ne se peut pas... j'ai pas compris !!! Si une âme charitable voudrait bien m'éclairer ? bref, je ne peux pas trop poser de questions sinon ce serait un spoiler...

Puisque je n'ai pas compris ce livre je lui mets :

Ma note : 4/10

10 commentaires:

Marco a dit…

Ah ben zut... je l'ai acheté depuis quelque temps ce livre. J'avais été séduit par la couverture et par certaines critiques fort élogieuses. Quand je l'aurai lu, j'esssaierai de répondre à tes questions si j'en ai compris davantage.

En revanche, j'ai terminé avant-hier Shadowman et tu avais raison: c'est super !!! J'en parle chez moi.

Bonne journée

Ingrid Barnay a dit…

Coucou Marco, je m'en vais de ce pas faire un petit tour chez toi... si tu lis Un sur Deux, je suis curieuse de savoir pour Eileen... tu me diras... peut être que ce livre te plaira ! j'avoue que je n'étais pas trop concentrée en le lisant, je décrochais souvent...

Allez, je vais faire un tour sur ton site !!!

Bonne journée à toi Marco

Anonyme a dit…

Comment est il possible de ne pas comprendre ce livre? La fin est d'une limpidité pourtant exemplaire!

Ingrid Barnay a dit…

Bonjour Anonyme, alors peut être tu peux m'éclairer ? que devient Eileen ? est-elle morte ?

Anonyme a dit…

Bien sûr que non, elle n'est pas morte - elle est chez sa soeur. Ce qui rend la fin plus sombre encore puisque cela signifie que le tueur a réussi, d'une certaine façon : Eileen a quitté Mercer, l'amour est mort!

Carlene a dit…

j'ai lu ce livre et c'est vrai il est pas génial mais j'ai voulu donné une seconde chance à Steve Mosby et ai donc lu "ceux qu'on aime" et bien il est encore pire "q'une chance sur deux" impossible de lire jusqu'au bout tellement c'est navrant Fuyez cet auteur!!!

Bouquineuse a dit…

Comment peut-on trouver Une chance sur deux navrant ? c'est au contraire du très bon polar, finement tissé, à l'intrigue haletante, le dénouement est totalement imprévisible : j'ai beaucoup aimé et j'ai hate de lire Un sur deux.

Anonyme a dit…

Zut,je viens d'acheter"Ceux qu'on aime",d'occase(heureusement),car je pensais que les editions Sonatine,ne se trompaient jamais.Je le lirai sans trop me faire d'illusions.Et je le ramène illico,pour le troquer contre un livre de Brigitte Aubert,qui me fait de l'oeil.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

J'ai commencé,ce matin"Ceux qu'on aime",avec angoisse,vu les commentaires.Et,pour l'instant,page 50,c'est moins mauvais que prévu (vu que je m'attendais au pire.....).

Je vous donnerai mon sentiment final,pour ceux qui voudraient tenter l'aventure.

Anonyme a dit…

Finalement,un petit 7 sur 10.