samedi 29 septembre 2007

L'ETRANGE ODD THOMAS de Dean Koontz

Jeune cuisinier dans un grill d'une petite ville de l'Amérique profonde, Odd Thomas rêve d'être un garçon ordinaire. Mais il est pourvu d'un don encombrant : les morts communiquent avec lui.
Parfois les âmes en peine veulent que Odd leur fasse justice. Parfois, elles lui donnent un tuyau afin qu'il puisse déjouer un meurtre avant qu'il ne se produise. Mais cette fois, c'est différent : un étranger débarque à Pico Mundo, accompagné d'une horde de créatures d'ombres, avides comme des hyènes - signe d'une catastrophe imminente. Avec l'aide de sa compagne, Stormy Llewellyn, et de ses amis d'outre-tombe (dont Elvis Presley en personne), Odd va se lancer dans une course contre la montre pour empêcher le drame. Le combat qu'il mène durant les dernières heures, où se télescopent le passé, le présent, l'avenir et le destin, est une ode à la vie, une fable poignante sur notre époque, qui fait de ce roman l'un des plus beaux qu'ait écrits Dean Koontz.

D'abord salué comme le « plus populaire des romanciers à suspense d'Amérique » par le magazine Rolling Stone, Dean Koontz a conquis des millions de lecteurs. Ses livres sont toujours aux premières places des listes de best-sellers, aux Etats-Unis et dans de nombreux pays.

C'est un livre que je classerais comme "sympa". Dean Koontz nous décrit une journée type d'Odd Thomas, qui a le don de voir les morts ainsi que des créatures d'ombres qui annoncent une catastrophe imminente.

Au début je me suis dit bof, c'est pas terrible, il ne se passe rien. Puis les évènements s'enchainent et je suis rentrée dans l'histoire à tel point que j'avais de la peine à lâcher le livre. Je me suis attachée au personnage d'Odd Thomas et Stormy sa fiancée. Il y a de l'humour, la narration à la première personne du singulier est agréable cela permet de vivre les évènements en direct. C'est très facile à lire, il n'y a pas 50 000 personnages différents ce qui permet de s'attacher aux héros présents.

Deux suites sont déjà disponibles aux USA : Forever Odd et Brother Odd ; ils ne sont pas traduits en Français, mais je vais m'empresser de les ajouter à ma liste de mes futures lectures une fois qu'ils seront publiés dans notre langue.

Ma note 7.5/10

2 commentaires:

Tietie007 a dit…

Je te conseille de lire L'homme aux lèvres de saphir, d'Hervé Le Corre, polar français qui se passe sous le 2nd Empire, écrit superbelement, dans lequel un sérial-killer erre dans les rues parisiennes.

http://tietie007.over-blog.com/article-5417889.html

Ingrid Barnay a dit…

Merci Tietie007, je vais voir le résumé sur Amazon...