samedi 10 mars 2007

AU PAYS DES VIVANTS de Nicci French

Abbie Devereaux reprend conscience et découvre qu'elle est ligotée et dans le noir. Son ravisseur vient la voir de temps en temps et lui donne juste ce qu'il faut d'eau et de nourriture pour la maintenir en vie. Elle n'a qu'une idée : s'échapper. Pas facile quand on a autour du cou un noeud coulant en fil de fer, qui se serrera au moindre mouvement !
Abbie ne perd pas espoir, même quand elle apprend de la bouche de son ravisseur qu'elle n'est pas la première et qu'il parle des autres au passé.
Dans le noir, elle essaie de se rappeler son enlèvement, les moment qu'elle a vécu juste avant, mais rien à faire, elle ne se souvient pas. En fit, elle ne se souvient de rien de récent et ne sais pas depuis combien de temps elle est séquestrée. Ce qu'elle sait par contre, c'est qu'avec un bâillon enfoncé dans sa bouche si elle pleure, elle va s'étouffer et mourir. Elle s'accroche désespérément au semblant de vie qui lui reste…
Dans sa terreur décide d'en finir avant qu'il ne la tue et saute de la plateforme pour que le nœud coulant se resserre. Il ne s'est pas resserré et elle se détache pour fuir. Elle parvient dehors et frappe à une maison pour être secourue.
Elle est emmenée à l'hôpital et voit un inspecteur de police à qui elle raconte sa séquestration. De leur côté, les médecins l'examinent et sont un peu sceptiques par rapport à son trou de mémoire des jours avant son soi-disant enlèvement. Ils concluent qu'elle a fabulé et la police également.
C'est donc seule qu'elle tente de reconstituer les journées manquantes à ses souvenirs, et seule qu'elle affronte sa peur d'être recherchée pas on ravisseur, car elle en est certaine : il la recherche pour la tuer…

Bien sûr, je le conseille à tous les mordus de suspenses et d'ambiance très très tendue !
Ce serait mieux de le commencer quand on a un peu de temps devant soi, car le risque, c'est de ne plus arriver à le lâcher !

Le plus de ce bouquin, ce n'est pas la situation de départ avec la séquestration et tout ce qui en découle, mais plutôt la longue quête d'Abbie pour faire reconnaître qu'elle a réellement été enlevée. On s'identifie bien à elle et à son parcours truffé de découvertes bonnes ou mauvaises. On stresse parce que personne ne croit à son histoire...

Existe en livre de poche...

Ma note 8.5/10

4 commentaires:

florinette a dit…

Nicci French est une écrivaine que l'on m'a souvent conseillée, mais je n'avais pas encore lu d'article sur elle et là tu viens de confirmer ce qu'on m'a toujours dit !
Bon dimanche !

Ingrid Barnay a dit…

Bon dimanche à toi aussi Florinette... merci pour ton commentaire

Allie a dit…

Je ne l'ai encore jamais lu! Mais j'ai ce livre dans ma PAL... et 2 autres des mêmes auteurs!

Anonyme a dit…

J'ai adoré ce livre. C'est vraiment mon préféré dans les romans de Nicci French. Je suis à 100% de ton avis. Et merci pour ce blog super intéressant pour les fans de thrillers comme moi.