samedi 7 février 2009

REDEMPTION de M.J.Rose

A Manhattan, une femme est retrouvée assassinée dans une chambre d'hôtel. Puis une autre. Et encore une autre. Particularité des victimes : toutes étaient des prostituées que le tueur a affublées d'une robe de bure après les avoir torturées selon un rituel pervers...

La perversion, le Dr Morgan Snow la côtoie tous les jours. Dans son cabinet de psychothérapie, elle a tout vu - dépravés sexuels, maniaques, fétichistes - au point d'être considérée comme l'une des meilleures spécialistes en matière de déviances sexuelles. C'est ainsi qu'elle reçoit depuis peu les confidences de Cleo Thane, une prostituée payée pour assouvir les fantasmes des hommes les plus riches et les plus puissants de New York.

Mais un jour, Cleo disparaît.

Morgan fait aussitôt le lien avec le tueur en série qui sévit dans la ville, mais refuse de trahir sa patiente en révélant ses secrets à la police. En proie à une angoisse grandissante, elle décide alors de rencontrer les clients de la jeune femme - qui tous auraient pu vouloir empêcher Cleo de divulguer ce qu'elle sait d'eux. Morgan est persuadée que parmi ces hommes se cache un monstre sadique et psychopathe. Et pour le percer à jour, elle est prête à plonger au coeur de la folie humaine...

« Erotique, tendu, captivant : M.J. Rose met en avant le pouvoir et les dangers de la sexualité dans un roman noir d'une grande originalité. »

Morgan Snow est sexologue et travaille dans un cabinet de psychotérapie. Cléo Thane est une de ses clientes, elle est call-girl et elle vient de finir d'écrire ses mémoires qui vont bientôt être publiées. Ce qui risque de lui apporter quelques ennuis car, même si elle ne cite pas les noms, elle rentre tout de même dans les détails qui permettent au lecteur de reconnaître les clients de Cléo.

Puis un jour, Cléo disparaît alors que dans la ville sévit un sérial killer qui tue des prostituées.

Je vous ai résumé les 200 premières pages. J'ai abandonné la lecture de ce livre. Il y a beaucoup de bla-blas qui n'ont rien à voir avec le récit. J'ai cru qu'il y aurait quelques scènes sulfureuses, mais même pas... quant à ces victimes qui sont censées avoir été torturées, j'ai même pas eu peur ! L'auteur ne rentre pas dans les détails ce qui fait qu'on ne frissonne pas.

Je cherchais un livre qui me procurerait des sensations. Tout dans le résumé laisse présumer que le récit serait sanglant et rempli de tortures sexuelles. Or, il n'en est rien. C'est mal écrit, il y a des descriptions inutiles qui ont fait que je me suis désintéressée de la lecture. Morgan Snow en tant que sexologue est une femme coincée qui souffre de migraines horribles et qui fait un chapitre entier pour savoir si oui ou non elle va réussir à avaler 2 aspirines... (ce qui est contre sa nature) bref, au lieu d'avoir des frissons, j'ai eu plutôt envie de la gifler...

Franchement, je préfère mille fois plus un épisode des Feux de l'Amour que de continuer à lire ce livre. C'est frustrant, il n'y a aucun suspense, je ne me suis pas attachée aux personnages...

Ma note 2/10


3 commentaires:

Marco a dit…

Voilà un commentaire dénué de toute concession :)

C'est incroyable, j'ai longuement hésité aujourd'hui pour savoir si j'allais prendre un Sinutab... quel suspense !!!

J'imagine une scène où tu serais devant uen personne qui hésite à avaler ses aspirines et hop ! Paf ! Sur elle ! et pif-paf ! Des baffes ! "Tu la prends, oui ou non, ton aspirine de m.... !?".

Note que ça ferait peut-être passer le mal de tête :)

En te souhaitant que la prochaine lecture soit plus palpitante :)

Ingrid Barnay a dit…

Coucou Marco,

Oui Meurtres pour rédemption est excellent, mais c'est un vrai pavé ! et écrit en tout petit ! mais que c'est bien ! je me suis beaucoup attachée au personnage, j'en parlerai bientôt !

LJ a dit…

Tout à fait d'accord sur Redemption : c'est franchement nul... D'un autre côté, il fallait s'y attendre : c'est quand même une édition Harlequin !!! Eh oui, c'est écrit en petit que "Mira" est une collection Harlequin... on sait donc en principe à quoi s'attendre sauf quand, comme moi, on arrive à 3 minutes de la fin de la fermeture de la bibliothèque et qu'on prend au hasard... ben sur ce coup là le hasard n'a pas bien fait les choses ! Bon côté de la chose : c'est un emprunt et non un achat. Une belle déception donc et je confirme tout ce qui a été dit : on a envie de lui foutre des baffes à cette c$!?$e de Dr Snow :-)