mardi 21 octobre 2008

SANS UN MOT d'Harlan Coben

"Boucle-la et tu risques rien". Voilà le message inquiétant que Mike et Tia découvrent dans l’ordinateur de leur fils de seize ans, Adam, pour qui ils s’inquiètent depuis le suicide de son meilleur ami. Quand il s’avère que celui-ci n’était pas seul le soir de sa mort, et alors que ses parents s’interrogent sur leur fils, Adam disparaît sans un mot...

Marianne est attablée dans un bar en compagnie d’un couple, elle ne sait pas qu’elle a affaire à ses assassins, en effet, elle se fera bientôt kidnapper par le couple et sera battue à mort.


Adam, 16 ans, est traumatisé par la mort de son ami Spencer. Il est devenu très renfermé, il ne se confie qu’à son ordinateur. Ses parents, Mike et Tia décident de surveiller ses gestes sur le net. Mais trop tard, Adam disparaît, sans un mot. Mike et Tia vont le rechercher partout et vont bientôt découvrir qu’Adam s’est mis dans un sacré pétrin.


C’est un petit livre très vite lu… petit format et gros caractères.


Ce n’est pas le meilleur d’Harlan Coben, je ne peux pas dire que je me suis attachée aux personnages, néanmoins je me suis intéressée au récit. Hélas, tout est prévisible, il n’y a aucune surprise...


Je vous avoue qu’à un moment je me suis dit que ce n’est pas Coben qui a écrit ce livre. N’importe qui aurait pu l’écrire. Je n’ai pas reconnu la patte d’Harlan Coben. Le récit m'a paru plutôt tiède, comparé aux précédents ouvrages de l'auteur.


Certes, j’ai eu envie de savoir ce qu’était devenu Adam et si ses parents allaient le retrouver. Mais arrivée au milieu du récit j’ai déjà deviné l’issue de l’histoire.


A mon avis, ce roman mérite à peine sa dénomination de thriller étant donné que je n'ai éprouvé aucun frisson à sa lecture, certes, il y a bien 2 meurtres, mais l’auteur ne décrit pas trop ce que les victimes ont enduré, dès le départ on sait qui est le meurtrier, et on devine assez facilement comment vont cesser ses assassinats.


Je me suis pourtant réjouie de lire ce bouquin. Quelle joie lorsque j’ai su que France Loisirs éditait en avant-première un livre d’Harlan Coben ! Je m'attendais à quelque chose de différent, plus adulte, plus noir, plus violent… il y a des livres que l'on reçoit comme un choc, et d'autres qui font à peine frémir, celui-ci se classe hélas dans la 2 ème catégorie. Par le passé, j'ai rarement été déçue. Et là, ça m’a fait l’effet d’un pétard mouillé. Certes, une fois commencé, j’ai eu envie de connaître la fin… mais une fois fini, je suis restée sur ma faim en me disant : c’est tout ?


Ce livre est pour tout public. Il n’y a pas beaucoup d’hémoglobine…livre sympa à lire entre 2 thrillers bien sanglants.


Mais ma critique n’engage que moi. En surfant sur le net, je n’ai lu que des critiques élogieuses, donc peut être suis-je trop exigeante et que je cherche trop les émotions fortes. Si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à laisser votre commentaire.


Ce livre contient 544 pages, il est écrit en gros caractères, petit format, très vite lu… édité chez France Loisirs.

Ma note 6/10 En résumé, un Harlan Coben en petite forme


8 commentaires:

La liseuse a dit…

J'aime bien cet auteur mais il est dommage que ses livres soit si similaires dans leurs constructions. J'ai souvent l'impression de tourner en rond mais il n'empêche que je continuerais à le lire.

MiKa ... a dit…

Un peu la même remarque que la liseuse ... toujours la même trame mais j'aime bien lire du Coben. Difficile à expliquer pourquoi.

Joelle a dit…

J'ai toujours la sensation de lire le même livre avec des variantes ... ce fut le cas pour deux des titres de cet auteur; alors je l'évite maintenant !

Ingrid Barnay a dit…

Tu as raison Joelle, j'ai l'impression de relire le même roman... dans le même style, je préfère Les Feuilles Mortes, c'est aussi sur les problèmes de l'adolescence...

Anonyme a dit…

Bonjour,

harlan coben fera une dédicace exceptionelle de son livre "Sans un mot" le jeudi 12 mars à la Fnac saint Lazare. J'ai trouvé l'info sur le site de la fnac.

Élysabeth a dit…

Contrairement à plusieurs d'entre vous, j'aime bien la construction simillaire de tous les livre d'Harlan Coben. J'aime bien, car il ne faut pas beaucoup de temps pour entrer dans l'histoire et que instanément je me retrouve dans cet univers. C'es sûr que ses histoires sont très semblables, mais sont aussi super attrayantes.

mic a dit…

Chère Ingrid,

"Sans un mot" est l'un de mes préférés, car pour une fois, l'auteur ne se sent pas obligé de nous servir une fin complètement inattendue, avec le disparu sortant de nul part, à la toute fin du roman. Je trouve que l'histoire est plus profonde qu'elle n'y paraît, abordant le thème intéressant de la relation filiale, une nouvelle fois Harlan Coben n'est pas tendre avec la sacro-sainte famille américaine. Par contre, il devrait abandonner rapidement son thème fétiche: la disparition, au risque de lasser, même ses plus grands fans. A bientôt, et félicitations pour ton blog, toujours à la pointe de la nouveauté. Respect!

Anonyme a dit…

Tres bien,avec 6 sur 10,je passerai mon tour.A chaque mauvaise note,pensez,Ingrid,aux économies que nous faisons.