samedi 30 août 2008

MEMOIRE TRUQUEE de Dean Koontz

Chaque semaine depuis de longs mois, Martie accompagne Susan, son amie d'enfance, chez son psychiatre : la jeune femme est victime d'une terrible agoraphobie qui la paralyse chez elle, poursuivie par une menace obsédante et destructrice.

Mais Martie devient à son tour la proie de la phobie la plus effrayante qui soit : l'autophobie, la peur de soi. Puis Dusty, son mari, connaît des troubles inquiétants.

Lorsqu'on découvre que ces tortures mentales ont été inoculées aux trois amis par le psychiatre de Susan qui les tient ainsi à sa merci, la peur se glisse en nous pour ne plus nous lâcher...

Newport Beach, de nos jours. Martie et Dusty sont des gens charmants. Ils s’aiment d’un amour tendre et fidèle. Aucune ombre au tableau, à part que Susan, l’amie de Martie souffre d’agoraphobie. Son état empire, Martie l’accompagne plusieurs fois par semaine chez le Dr. Ahriman, son psychiatre.

Martie est chargée d’emmener Susan chez le psy, mais elle est saisie d’une peur irraisonnée. Elle a peur d’elle-même, peur de son ombre, peur des objets qui l’entourent. Susan ne se rend compte de rien du mal être de Martie, elle lui dit qu’elle assiste à d’étranges phénomènes la nuit. Le matin, lorsqu’elle se réveille, elle constate que ses sous-vêtements sont tachés par du sperme et elle a de terribles douleurs. Pourtant, elle n’a aucun souvenir de ces viols répétés. Martie, trop bouleversée par ses peurs irraisonnées ne prête pas trop attention aux dires de Susan.

Susan se rappelle qu’elle possède une caméra vidéo. Elle a décidé de filmer sa chambre pendant qu’elle dort. Susan filme alors son agresseur à son insu, et oh surprise, elle voit que le coupable n’est autre que son psychiatre, le Dr Ahriman.

Terrorisée, elle téléphone à Martie et laisse le nom du coupable sur le répondeur. Peu de temps après Martie et Dusty trouveront son cadavre dans la baignoire. Susan s’est suicidée…

Dans ce livre, on découvre un couple bien sympathique et un vilain méchant qu’est le docteur Ahriman. Un psy surdoué qui sème la terreur dans la tête de ses patients. Il programme ses clients en les hypnotisant et leur donnant des ordres tels que le meurtre et le suicide. Ses clients lui serviront de marionnettes pour assouvir ses instincts meurtriers et sexuels.

Je vous avoue qu’au départ il y a quelques longueurs, il faut mettre les personnages et leur phobie en place afin de bien les camper dans le texte. Arrivée au milieu du récit, j’ai constaté que c’est un roman d’une intensité rare et qui tient son lecteur en haleine.

J’ai détesté le Dr. Ahriman qui a une de clientèle fortunée admiré par un grand public et dont les livres connaissent un énorme succès. C’est un monstre d’intelligence. Le texte prend tout son importance une fois que Dusty et Martie réalisent qu’ils ont été manipulés par Ahriman.

Dean Koontz, dans ce livre, maîtrise ce style si particulier, il décrit parfaitement les phobies des personnages, il présente très bien les protagonistes principaux, ils en deviennent attachants, le suspense va crescendo et les rebondissements sont nombreux.

Si vous lisez ce livre et vous trouvez des longueurs, ne vous inquiétez pas, il s’agit juste du début. Il faut persévérer et vous verrez il y a un suspense intenable ! Les personnages sont très attachants. Le lecteur sait, dès le départ, qui est le méchant… mais c’est si agréable de pouvoir le détester et se demander quand et comment il y aura un terme à ses agissements !

En résumé, un très bon thriller, avec beaucoup de suspense !

Ma note 9/10 j’enlève juste un point pour les longueurs du début ! sinon ça aurait été mon coup de cœur !



2 commentaires:

Joelle a dit…

Cela fait des années que je n'ai pas lu de Koontz et je crois que j'ai celuil-là dans ma PAL (zi le titre en anglais est False memory) !

Ingrid Barnay a dit…

Il faut le mettre tout en haut de la Pal !!! il est génial ! bonne soirée !