mercredi 7 mai 2008

LA THEORIE GAÏA de Maxime Chattam


Imaginez que des émissaires de la Commission européenne sollicitent vos compétences pour résoudre un problème urgent... et top secret. Imaginez que votre femme soit envoyée sur une île au bout du monde avec un parfait inconnu, et que l'on perde tout contact avec eux. Imaginez que vous vous retrouviez isolé par une terrifiante tempête au sommet d'une montagne en compagnie de scientifiques mystérieux. Imaginez que le nombre des tueurs en série ait été multiplié par dix depuis cinquante ans. Imaginez que ces événements soient liés par la violence des hommes. Vous n'avez toujours pas peur ?

Emma, docteur en paléoanthopologie et Peter DeVonck, professeur en biologie et généticien, sont un couple avec trois enfants. Ils sont heureux et vivent à Rueil-Malmaison. Un soir, ils reçoivent un coup de fil d’un certain François Gerland, de la Commission Européenne. Il leur demande de partir le lendemain pour une destination inconnue et ceci pour plusieurs jours.

Comme ils ont envie d’aventure, Emma et Peter acceptent l’offre.

Le lendemain, Ben, sociologue et frère d’Emma vient les chercher pour aller à l’aéroport du Bourget. Là, François Gerland les attend. Ils apprendront que Peter et Ben partiront pour le Pic du Midi dans les Pyrénées. Quant à Emma, elle partira pour la Polynésie française sur l’ile de Fatu Hiva.

Une fois arrivés sur place, un grand mystère les attend… Peter et Ben sont quasiment prisonniers sur le Pic du Midi. Tandis qu’Emma, une fois arrivée sur l’ile mystérieuse, constate la disparition de tous les habitants… quelque chose d’horrible est arrivé…

Arriveront-ils à s'en sortir ? comment appeler des secours alors que tous les moyens de communication sont coupés ?

Il y a beaucoup de longueurs à certains chapitres... j'avoue que de nombreuses fois, j'ai survolé des passages... Néanmoins, il y a du suspense. Les fins de chapitres sont ainsi faites que l'on veut savoir la suite... Dans l'ensemble, je dirais... ouais, pas mal... mais j'ai largement préféré la Trilogie du Mal (L'âme du Mal, In Tenebris, Maléfices) !!! Maxime Chattam a un regard assez pessimiste sur la société dans cet opus... j'ai aimé, mais sans plus...

Ma note 6.5/10


9 commentaires:

Anonyme a dit…

je viens de lire la théorie de Gaïa, offert par un ami qui sait que j'aime les thirllers. Je n'ai jamis lu de roman de lui, donc je me suis dit : excellent pour comencer ! Hé bien quelle déception! faire tant de bruit pour "ça" ? perso je n'aime pas du tout. tout est redondant. L'auteur a trop vu Lost, mais n'est pas scénariste qui veut. Désolé. Je ne lirai plus cet auteur, je le trouve trop narcissique et bien plus soucieux de son image ( des textes pour le lecteur avant et après) que de son récit. Il devrait plutot se concentrer sur le fond de son histoire, plus que sur la forme de son récit.

Ingrid Barnay a dit…

Désolée que ce livre ne t'ait pas plu Anonyme... j'en suis à la moitié et perso j'adore, mais j'avoue que la série Lost me plait beaucoup !!! ;-)

Par contre, je ne vois pas le coté narcissique... mais bon, chacun ses goûts...

Bon je vais retourner à la lecture de cet excellent livre...

SOFIHM a dit…

J'ai beaucoup aimé moi aussi . Je trouve que Chattam est un grand auteur qui manie le suspens comme peu d'autres ...
Le narcissisme ? Je ne vois pas moi non plus...
Je trouve plutôt sympathique qu'il ait un petit mot pour ses (nombreux ) lecteurs.

Lilcassie a dit…

Aïe! ça me refroidit un peu! Mais bon, on verra ;)

Ingrid Barnay a dit…

Coucou lilcassie, c'est pas mal hein, mais franchement j'ai préféré la trilogie du mal !!!

Marco a dit…

Ben zut, alors, je me réjouissais de le lire :'( Enfin, comme il complète Les archanes du chaos (que j'ai adoré) et Prédateurs (qui était pas mal mais dont le dénouement était un peu trop abrupt à mon goût), je vais sans doute le lire mais je ne me précipiterai pas vu ta cote.

Par ailleurs, j'ai vu qu'on parlait de Lost plus haut. J'étais littéralement subjugué à la saison 1, un peu refroidi à la saison 2, mais quand j'ai appris qu'ils allaient le faire durer jusqu'en 2010, j'ai tout bonnement lâché. Idem pour Prison break. Qu'est-ce qu'ils ont à délayer la sauce à outrance ? Pfff...

Ingrid Barnay a dit…

Coucou Marco,

Franchement si tu as le livre, autant le lire, je serais très curieuse d'avoir ton opinion. Franchement j'ai bien aimé mais j'ai regretté toutes ces longueurs qu'il y avait, notamment pour décrire la Théorie Gaïa et les passages où l'on parle de Loups Garous et Franckenstein etc... là j'ai survolé ces passages...

Moi aussi je me suis lassée de Lost, mais par curiosité je vais voir la suite... par contre Prison Break j'adore ! j'ai eu l'occasion de regarder la saison 3 et c'est super !!! n'abandonne pas, ça reste du très très bon !!!

Marco a dit…

Trop tard pour les séries, j'ai décroché depuis longtemps. Qautnà mxime, je pense l'acheter en juin avec le nouevau Lévy car avec tout ce que j'ai déjà acquis ces derniers temps... je viens d'entamer le nouveau Guillaume Musso, puis ce sera le tour du Costume du mort. dans quelques jours, un avis sur PS I love you (pas un thriller mais une adorable comédie romantique à laquelle j'accorderai un 10/10 tant je me suis régalé)

Bon dimanche :)

Madame Charlotte a dit…

je suis Chattam depuis presque le début, j'ai tout lu et tout aimé, avec des préférences bien sûr, et ce dernier est juste superbe ! les longueurs ? j'ai trouvé que justement les propos tenus donnaient un peu de profondeur, et pour un thriller, c'est du bonus, avec un sens derrière l'action, je demande pas mieux ! Alors non c'est pas un scénariste, mais il est réputé pour sont style très visuel et cinématographique, ce qui saute aux yeux quand on le lit, comme c'est curieux lol
Le narcissisme ? pour l'avoir rencontré plusieurs fois je pense pouvoir dire qu'il est loin de l'être. Il fait partie de ces nouveaux jeunes auteurs accessibles et à l'écoute de leurs lecteurs. Alors si c'est être narcissique lol.
Lost ? il reconnait lui-même ses inspirations, il ne s'en cache pas, et surtout, mieux vaut s'inspirer de série de qualité que de Dallas :-P
Pessimiste ? je le trouve au contraire réaliste :-p
Chattam est un des rares auteurs de thrillers à donner un vrai sens à l'action, alors dire qu'il privilégie la forme plutôt que le fond, il n'y a rien de plus faux, et là c'est n'est pas une question de goûts, c'est un fait. :-)