mardi 20 novembre 2007

UN JOUR DES CHOSES TERRIBLES de Laurent Botti


D’abord, la brume. Tenace, envahissante, faisant disparaître tous les repères familiers.
Ensuite la première mort. Naturelle… quoi que.
Et puis ces enfants dont les jeux sont loin d’être innocents.
A Laville-Saint-Jour, tout est bientôt prêt pour que ça commence.
N’oubliez pas :
Un jour, des choses terribles arriveront ;
et ce jour-là, plus rien, jamais, ne sera comme avant.

Présentation de l'éditeur :
Dans Un Jour, des choses terribles…, Laurent Botti renoue avec l’ambiance brumeuse de cette Bourgogne natale qui avait tant enthousiasmé les lecteurs de son premier roman Pleine Brume. Jouant habilement, comme a pu le faire auparavant son maître entre tous : Stephen King, sur nos peurs ancestrales, il transforme une bourgade apparemment tranquille en véritable ville maudite, hantées par des malédictions et des ombres surgies du passé. Car si, derrière la brume, tout n’était en fait que l’œuvre du Mal ?
Avec Un jour des choses terribles… Laurent Botti nous livre un thriller angoissant, remarquablement écrit et construit, qui confirme le talent et l’originalité de ce jeune auteur.


Trois ans après la mort de son jeune frère Jules, Bastien Moreau et ses parents viennent s'installer à Laville Saint-Jour pour essayer de tirer un trait sur ce drame. Bastien n'arrive pas à s'intégrer dans son école, il fait d'horribles cauchemars.
Tout se passe à L
aville-Saint-Jour, petite cité de Bourgogne, qui n'est pas une ville comme les autres. Envahie par la brume, elle est depuis plusieurs générations le lieu de morts mystérieuses et de disparitions inquiétantes.
Quand la mort commence à frapper à nouveau, le commissaire Bertegui se met à enquêter sur le passé de la ville et sur ses habitants... Il devra se replonger dans l'enquête sur les Talcot (voir Pleine Brume)
Je ne vous raconte pas la suite, ce serait spoiler car tout se déroule lentement dans ce livre.

Laurent Botti fait beaucoup référence à l'affaire Talcot, que l'on retrouve dans Pleine Brume. C'est pour cela que je vous conseille de le lire avant.

Je me suis légèrement ennuyée la première moitié du livre, puis j'ai été happée par l'histoire et j'ai bien aimé la fin. J'avoue que j'ai failli abandonner la lecture de cet opus à plus d'une fois. Dommage que la première moitié du livre n'ait pas la même intensité que la partie finale. Il y a un soupçon de surnaturel qui rend l'histoire invraisemblable (contrairement à Pleine Brume). Bref, j'ai trouvé moyen moyen !!!

Ma note 6.5/10

4 commentaires:

Marco a dit…

Ben oui, c'est un peu plat. Certains passages sont assez flippants (genre L'exorciste), mais ils sont présentés sans guère de surprise, un peu comme s'ils coulaient de source, de façon 'plate'. C'est en fait le qualificatif que je donnerais à ce bouquin : plat. Pourtant, on y trouve de bonnes idées.

Marco a dit…

Je l'ai terminbé hier soir et personnellement, je n'ai aps trop aimé la fin car elle augure d'une suite alors que je ne compte pas la lire. Ce livre a été mal présenté, je trouve. Il aurai dû être spécifié plus clairement que c'était uen suite de Pleine Brume. Cela m'a beaucouip gâché le plaisir. Je trouve en outre que la fin sent beaucoup 'Prédation' et si je te dis :

- Un adolescent méchant accompagné de deux autres, qui sèment la terreur.
- Un autre ado malingre et incompris, qui se tient un peu à part et a plus de pouvoirs qu'il ne le pense.
- Un sorcier machaiavélique, laid, qui est à l'origine du mal...

N'as-tu pas envie de dire 'Mais où est passé Dumbledore ?'. C'est quasiment du Harry Potter version gore...

C'est vrai que la fin est beaucoup plus prenante mais je me suis fort ennuyé et la foule de personnages crée parfois des pertes du fil...

Je vais changer un peu de registre. Je pense que je vais lire 1 ou 2 livres moins 'thriller' avant de reprendre du palpitant :)

Audrey a dit…

Salut,

j'ai fini "Un jour, des choses terribles..." hier soir et je suis tombée sur ce site en cherchant si Laville-Saint-Jour existait !

J'ai adoré. Il y a des livres comme ça qui vous perturbent pendant les cours (ou au travail) tellement on a envie de le finir, mais sans jamais vouloir voir arriver la fin. Pour moi, il en fait partie.

Je n'ai pas lu "Pleine Brume" mais ça ne m'a pas gênée (je crois que je le lirai dès que j'aurai cette occasion).

Je ne lis pas Harry Potter alors j'y ai davantage vu des clins d'oeil à Stephen King (et pas seulement parce qu'il cite son nom au moins 5 fois), tel qu'un enfant qui se fait écraser par une voiture, un écrivain qui part en exil avec un enfant qui n'est pas le sien... et j'en passe. Je pense que j'en ai probablement raté mais dès que j'aurai lu "tous" les S.K. ils ne m'échapperont pas.

Par contre je tiens à préciser que même si ce livre m'a absorbée et fait référence à S.K., il s'agit d'un thriller et non d'épouvante (dommage, je crois que seul S.K. sait me faire peur à n'en pas vouloir sortir de sous la couette !).

Sur ce, bonne lecture à vous et bonne continuation pour le site !

Audrey.

Ingrid Barnay a dit…

Bonjour Audrey, merci pour votre visite ! Je vous conseille vivement de lire Pleine Brume, ça en vaut la peine, je l'ai trouvé meilleur...

Bonne lecture à vous ! bon week end !