samedi 5 mai 2007

CUL-DE-SAC de Douglas Kennedy

" Remarquable ! " ; " Drôle et terrifiant " ; " Impeccablement construit, j'ai adoré. "... Autant de propos de lecteurs entendus après la découverte de ce premier roman ou comment réussir du premier coup un véritable exploit et devenir du jour au lendemain le créateur de l'un des meilleurs romans noirs de l'histoire du genre. Ni plus, ni moins. Ce récit d'un voyage au paradis des grands espaces australiens qui vire au cauchemar éveillé est un petit bijou. Nick, héros bien malgré lui de ce thriller féroce, n'avait rien contre ce pays avant d'écraser un kangourou par une nuit sans lune. Sa rencontre avec la jeune et robuste Angie va le mener en plein cœur du bush. Au milieu de nulle part. Au sein d'un clan d'allumés coupés du monde, sans aucune route pour quitter ce traquenard. Nick, désormais, n'aura qu'une seule obsession : comprendre ce qu'il fait là et sauver sa peau. Fuir alors que toute la communauté le surveille...
Quatrième de couverture
Je n'avais rien contre l'Australie avant d'écraser un kangourou par une nuit sans lune et de rencontrer Angie sur une plage ensoleillée. Douce, chaude, Angie. Un vrai rêve pour le voyageur fatigué. C'est quand j'ai su que je l'avais épousée que les choses se sont gâtées, vraiment gâtées jusqu'au cauchemar.

Un journaliste américain décide d'envoyer tout balader et de se payer un voyage en Australie. Arrivé sur place, il achète un combi WW et commence à tracer la route, jusqu'à ce qu'il rencontre Angie avec qui il continue son chemin. Fin de la première partie. On se rend bien compte que cette Angie est bizarre mais quand on attaque le deuxième chapitre, ahhhhhh ..., c'est bien pire que ce qu'on pensait ! Ce n'est pas du tout gore ni glauque, mais quel suspense !!!c'est la première fois que je lis Douglas Kennedy et j'ai été enchantée de son style son humour grinçant! cette aventure australienne laisse un gout amer de sable rouge dans la bouche, le rythme est soutenu et palpitant. Existe en livre de poche...

Ma note 7/10

1 commentaire:

Florinette a dit…

Moi qui cherchais avec quel livre je pouvais débuter avec cet auteur, je viens de trouver ! ;-)