mardi 30 janvier 2007

MYGALE de Thierry Jonquet

C’est un des huis - clos les plus effrayants de l’histoire du roman policier et le chef-d’oeuvre de l’auteur. Le récit de la vengeance machiavélique de Richard Lafargue, un chirurgien dont la fille Viviane a été violée et en a perdu la raison, contre le coupable sur lequel il s’acharne en mobilisant toutes les ressources de son savoir médical. Comme toujours chez Thierry Jonquet, le suspense s’incarne dans une dimension physique qui donne au livre une tension extraordinaire. La violence n’est pas une notion abstraite, elle s’inscrit dans la chair même des personnages. Le milieu médical que l’auteur connaît bien pour y avoir exercé à ses débuts devient une métaphore de la société tout entière vouée à la violence. Récit inoubliable et dérangeant qui met en évidence l’existence de pulsions morbides, sous le couvert des apparences de la normalité la plus ordinaire.

Livre court, vite lu, mais intense...Comment réagirait-on si un homme s'en prenait à notre unique enfant ? Richard Lafargue l'a fait...

2 commentaires:

dasola a dit…

Je ne l'ai pas lu mais j'en ai lu d'autre de Thierry Jonquet comme les Orpailleurs et Moloch. C'est un immense écrivain très original et qui mériterait encore une plus grande notoriété.

j.lourtioux a dit…

Bouquin d'enfer !!! Hautement recommandé !!!