lundi 21 décembre 2009

LA CAVE d'Anne Mclean Matthews

Responsable du service de soins psychiatriques d'un hôpital new-yorkais, Helen Myrer part se reposer quelques jours dans une maison du New Hampshire, isolée en forêt. Un matin, elle devine une silhouette dans la pénombre du cellier. L'éclat d'une lame de couteau. Un visage recouvert d'un bas qui l'observe... Hélène croit pouvoir s'échapper, mais l'ombre s'apprête à fondre sur elle. Elle est là, qui la guette pour l'attirer dans... la cave. Qui est son tortionnaire ? Que lui veut-il ? Coupée du monde, Helen comprend que la première erreur lui sera fatale...

Helen Myrer est psychanalyste, elle décide de passer quelques jours de repos dans un endroit isolé, dans un chalet qui se situe loin de tout... Une fois arrivée sur place, elle aperçoit dans un coin un homme cagoulé tenant à la main un couteau de 50 cm de long... Doucement (très doucement) elle sort du chalet et se dirige vers sa voiture, là, elle constate qu'elle n'a pas les clés pour démarrer l'auto... elle se souvient qu'elle a laissé les clés dans la cuisine du chalet. Comme si de rien n'était, elle retourne dans la petite maison pour rechercher ce qui lui permettra de remettre en route sa voiture. Hélas, ses clés ont disparu. C'est l'inconnu cagoulé qui lui a pris ses clés. Elle tourne en rond dans le chalet pour trouver une solution...

Comme vous l'aurez compris, ce livre est plein d'invraisemblances... franchement, moi, si j'avais en face de moi un homme cagoulé, je prendrais la poudre d'escampette, même si je n'ai pas les clés de la voiture (ce qu'on voit toujours dans les films lorsque la victime veut partir en vitesse)... perso, je me serais mise à courir dans la forêt afin d'échapper au tueur ! Mais non, Helen est psychologue, alors elle estime qu'elle pourra raisonner l'homme masqué. Ce dernier est un homme intelligent et ne se laissera pas faire par Helen.

Pour la suite, je pensais que le tueur allait torturer Helen de mille façons différentes, mais non, il va jouer avec elle jusqu'à aller danser le Fox-Trott... donc le suspense s'arrête là.

J'ai failli arrêter la lecture de ce livre à plusieurs reprises et j'ai tenu bon jusqu'à la moitié du bouquin. Après j'en ai eu le ras-le-bol. Helen n'est pas du tout attachante, elle frise l'antipathie...

C'est donc un livre que je ferme volontiers, j'ai juste regardé les 5 dernières pages pour savoir si elle s'en sort vivante ou non...

Ma note 3/10


3 commentaires:

isabelle a dit…

Je n'en ai pas lu autant que toi, j'ai carrément détesté le personnage d'Hélène dès le début ! Le résumé était pourtant bien prometteur... comme quoi !

Marco a dit…

Ouf, j'ai eu peur : j'ai aussi La cave, mais de Richard Laymon. espérons qu'il soit meilleur :)

Mystix a dit…

Je ne remets pas en doute tes goûts mais il est vraiment si.. horrible à lire ?
Je m'efforce toujours à lire en entier les romans que je n'aime pas spécialement, ne serait-ce que par respect pour l'auteur (et pour mon porte-monnaie lol). Et bien tant mieux je garderai mon argent pour d'autres livres plus intéressants ^^